Storksak Cleo Sac à langer noir

7QaKjZdK2y

Storksak Cleo Sac à langer noir

Storksak Cleo Sac à langer noir
Description

Intérieur

  • Doublure en Polyester logo
  • compartiment principal spacieux adapté pour documents A4
  • poche zippée quatre poches à l'intérieur

Extérieur

  • deux poches zippées sur le devant une poche avec bouton magnétique sur le devant
  • ferme avec zip
  • deux anses (anse flèche env. 21 cm)
  • une amovible et réglable bandoulière (Longueur env. 80-130 cm)
  • porté sur l'épaule
  • plaque logo en métal sur le devant
  • métal argenté
  • Matériau: Polyester résistant à l'eau
  • Taille: env.: 45 x 34 x 15 cm (W x H x D)
  • Poids: env. 1 kg
  • Garantie de constructeur: 2 années
Storksak Cleo Sac à langer noir Storksak Cleo Sac à langer noir Storksak Cleo Sac à langer noir Storksak Cleo Sac à langer noir Storksak Cleo Sac à langer noir Storksak Cleo Sac à langer noir Storksak Cleo Sac à langer noir
Menu

Et la Fleur de Sel ?On a parlé rentrée, Kouign Amann qui pleure , maison, Bretagne mais finalement, on a peu parlé de la Fleur de Sel dans tout ça… Ma petite Fleur qui ne cesse de pousser et de s’épanouir, j’ai pourtant tellement de choses à vous dire sur elle.

♥ A presque 21 mois, elle a passé le cap des 9 kilos (pesée hier en sortant du bain avant combat de catch contre son frère)… Elle est toujours fine mais ses jours s’arrondissent joliment et son bidon retient un peu mieux les pantalons qu’avant.

♥ Elle mange comme 4.

C’est absolument fascinant de la voir engouffrer des kilos de nourriture dans son tout petit corps.

Et elle aime tout, je ne l’ai pas encore vue repousser un aliment, tout le contraire de sa mère.

♥ Elle qui est restée brunette si longtemps est devenue presque blonde quand on regarde ses bouclettes au soleil.

♥ Elle est devenue championne du monde de l’adaptation.

Une nouvelle maison ? Pas de problème ! Une nouvelle nounou, génial ! ♥ Il faut dire que sa nounou, que nous appellerons Azzurra en hommage à ses yeux «bleu piscine», est absolument parfaite pour nous.

Le déclic a été immédiat, Fleur de Sel lui a fait un câlin le jour où je suis venue signer le contrat, comme si elle aussi validait le choix parental.

Et si Fleur de Sel couine le matin quand je la confie à sa nounou, c’est pour imiter son frère qui continuer à nous jouer les grandes eaux tous les matins.

Je la retrouve le soir toute heureuse de sa journée, elle évolue dans la maison d’Azzurra comme si c’était chez elle et a vite trouver ses marques.

Elle m’épate, ma fille .

♥ Elle nous offre de nouveaux mots chaque jour.

Elle maîtrise évidemment tout ce qui concerne le champ lexical de la nourriture : pain, gâteau, eau et même cornichon (ils ont quoi mes enfants à adorer les cornichons dès le plus jeune âge) mais elle nous propose de belles envolées avec : dehors, chaussures, chaussettes, chaussons, doudou, tétine, d’accord, tête, yeux, barbapapa (je vous jure) et j’en passe.

L’autre matin, j’ai même eu le droit à un «je t’ai» en réponse à mon «je t’aime».

Mon coeur est devenu liquide et je me suis souvenu d’ un petit Kouign Amann qui m&rsquo ; avait dit son premier « ;je t’aime» au téléphone.

Il avait le même âge et j’étais à l’hôpital… ♥ Le volcan est toujours sous la fleur, pas de doute.

Elle a une volonté incroyable et ne plie sous aucun prétexte… Quand elle a faim, elle fait voler un à un tous les aimants qui se trouve sur le frigo… ♥ Elle crie toujours aussi fort et je comprends maintenant pourquoi sa bouche est aussi grande.

♥ C’est uen vraie chipie qui aime embêter son frère et faire des mimiques pour nous faire rire.

Elle est loin ma petite préma qui attendait que le temps soit venu pour s’épanouir, Fleur de Sel est devenue une petite fille pétillante qui nous réjouit chaque jour (quand elle n&rsquo ;est pas occupée à nous rendre marteau).

PS : toujours pas internet à la maison donc publication difficile.

PS 2 : bienvenue à Lily !.

Houat ou le week

Houat ou le week-end parfaitJuste avant la rentrée, nous sommes partis tous les 5 à Houat.

D’abord pour que je puisse courir ce fameux tour de Houat que j’ai bouclé avec fierté en 2h31 mais aussi pour le plaisir de partir avec une bande de copains (ceux de Céline qui ont bien voulu nous adopter) et de tester le camping en famille pour la toute première fois .

Vous connaissez mon amour des listes alors j’ai eu envie de vous faire la compilation des trucs qui étaient tout simplement parfaits parce que durant ce week-end, il y en au eu un paquet !– La course qui était difficile mais superbe.

Vous pouvez en lire le récit détaillé ici.

(sur la photo en haut, j’en suis au 7ème kilomètre, j’ai chaud, je suis rouge mais je pète encore le feu)– La météo : nous sommes arrivés samedi à 8h30, nous avons monté notre tente au camping sous un soleil radieux, nous avons couru et nous nous sommes baignés sous un soleil de plomb et pu profiter de la douceur du climat jusqu’à tard dans la nuit.

Le dimanche, il y avait certes du brouillard le matin mais la pluie n’a commencé à tomber gentiment qu’au moment où nous avons embarqué pour retourner à Vannes.

– Le camping : on a monté et démonté notre tente (une Arpenaz Family 5.

2 qui est parfaite pour une famille de 5 comme nous) facilement et sans humidité.

Les enfants ont adoré camper (Petite Gavotte a hurlé au scandale quand on a démonté la tente, elle voulais y rester pour toujours) et la vue du camping de Houat sur la mer est à tomber par terre.

Et pour un week-end, on s’est débrouillés avec les douches du gymnase ouvertes pour les coureurs (sinon, c’est gant de toilettes et pas d’électricité !).

(photo @mastertang)– L’ambiance : aussi fou que cela puisse paraître, il n’y a pas eu de tension entre les 14 enfants… Il y a eu Superdry Tshirt effet dévoré avec logo métallisé
micro-fâcheries mais c’est à peine si on les a remarqué.

14 enfants âgés de 15 à 3 ans, ça n’est quand même pas rien et pourtant, tout a été facile et cool.

Avec le recul, je me dis qu’un adulte a peut-être mis quelque chose dans les jus d’orange pour que l’on soit tranquilles.

Qui que soit cette personne, je la félicite.

Trêve de plaisanterie, même l’ambiance entre adultes était canon.

On a ri, on a refait la course 50 fois , on a fait la vaisselle à l’eau froide en papotant, on a chanté du Patrick Sébastien (ok, j’ai chanté du Patrick Sébastien, j’avais les sardines dans la têt tout le week-end) et puis on a arrosé ça ! Et puis il y a eu des jeux de mots et des images (coucou le monsieur sous sa douche au milieu du camping) qui resteront gravés et dont on reparlera avec bonheur en hoquetant de rire encore dans Robe longue nouée dans le dos en imprimé zébré
temps.

– La plage : le camping était juste à côté de la petite plage alors une fois la course terminée et le repas englouti , nous sommes tous partis passer l’après-midi à la plage sous un soleil de plomb.

l’eau était fraîche, il y avait un bon ressac mais c’ était parfait pour la récup&rsquo ; de mes jambes en mousses.

Les enfants se sont éclatés et les parents aussi.

(photo @mpchoco)– Le bateau : à l’aller nous avons eu un lever de soleil époustouflant sur le Golfe du Morbihan, au retour, nous sommes partis dans la brume et arrivés sous le soleil.

Bref, tout était parfait et je crois qu’on aurait tous signé pour prolonger quelques jours tant l’équilibre de microcosme était agréable.

C’était la bulle parfaite pour nous faire oublier la rentrée, pour nous donner le sentiment d’en profiter jusqu’au bout de ce bel été 2015.

Alors les copains, on remet ça en 2017 (pas de course en 2016 malheureusement) promis, je ne chanterais plus jamais «Les sardines».

Mes Pin&rsquo

Mes Pin’s en avrilKouign Amann ; A rapporté un bulletin exemplaire pour son deuxième trimestre de CE2.

Missguided Londunn Robe milongue côtelée avec liens sur le devant
nous les parents, on se ne souvient plus qu’il a passé une classe.

; Se met la mèche de côté de côté version Justin Bieber, ça en devient presque un tic : «mais ça me gêne sur le front, maman».

; Ne comprend pas que le canapé n’est pas un agrès de gym.

; A perdu les rondeurs de ses joues.

; A la même meilleure copine depuis deux ans et voudrait qu’elle vienne dormir à peu près tous les week-end.

; Est joyeux et agréable même s’il sélectionne ce qu’il choisit d’entendre ou non.

; Fait des photos de ses Pokemon avec des mises en scène de fou.

Fleur de Sel ; A rapporté un bulletin exemplaire pour son deuxième trimestre de CP.

Rappelons-nous qu&rsquo ;à 5 jours près, elle devrait être en Grande Section et qu’elle aurait dû naître en février 2010.

Quand elle me demande quelle classe elle a sauté, je lui réponds : «le dernier trimestre de grossesse ma chérie».

; Lit TOUT, sans s’arrêter et dévore tout les livres qui lui passent dans les mains.

Je me souviens avec émotion de la mini Fleur de Sel qui mangeait littéralement les livres et qui mâchouillait le carton… ; Aime moins choisir ses vêtements et me demande plus souvent de la faire pour elle en ce moment.

J&rsquo ;ai toujours un moment de solitude face à tous ses habits bariolés… Pour la tenue de la photo, je plaide non-coupable.

; Est vraiment bien dans ses baskets et cela fait plaisir à voir.

; A les jambes tellement fines qu’elles paraissent immenses !Petite Gavotte ; A rapporté un bulletin exemplaire pour son deuxième trimestre de Petite Section.

Je me dis que nous vivons une période bénie quand même entre leurs excellents résultats, leur bon comportement et leur unité en tant que fratrie).

; A les cheveux super longs mais garde ses petites anglaises aux pointes, les dernières traces de ses cheveux de bébé.

; Aime beaucoup trop le chocolat.

; Parvient enfin à descendre toute seule des chaises hautes de la cuisine.

Je ne vous explique même pas comme elle est fière.

; Sait exactement ce qu’elle veut comme coiffure le matin et impossible de lui faire changer d’idée.

; Attend le mardi avec impatience parce «c’est le jour de la bébé gym».

Allez, je ferme les yeux et je prends une photo mentale de cette période où tout est plutôt facile en ce qui les concerne.

La fille à lunettesPendant 14 ans

La fille à lunettesPendant 14 ans, Robe tunique courte épaules nues à jolies fleurs
;ai porté quotidiennement des lunettes.

Des lunettes de myopes, celles qui font des petits yeux.

Des lunettes pas faciles à assumer parce qu’elles changeaient vraiment mon visage.

J’ai détesté porter des lunettes, même si Missguided Blouse à manches bouffantes et étoile brodée
;en avais une collection de toutes les couleurs, rondes toujours.

Des roses, des violettes, des bleues, des blanches…Cette myopie très forte me vient de mon papa (comme mes oreilles décollées…) et nous avons donc systématiquement fait suivre nos enfants dès le plus jeune âge pour vérifier que je ne leur avais pas filé cette forte myopie qui s’accompagne d’une cornée fragile.

Heureusement, non.

Kouign Amann a une vue de lynx, Petite Gavotte est hypermétrope mais suivie depuis ses premières semaines et Fleur de Sel avait eu également un fond d’oeil après son passage en réanimation.

Personne n’a hérité de ma myopie de folie.

Ouf.

Mais depuis la rentrée de septembre, Fleur de Sel se plaignait de maux de tête tous les soirs d’école.

On mettait ça sur le compte de la fatigue.

Et puis, un de ses yeux s’est mis à partir en goguette de plus en plus régulièrement… Direction l’ophtalmo et verdict : mademoiselle est hypermétrope.

Rien de méchant mais , il lui faut des lunettes.

J’ai failli me mettre à pleurer et à hurler.

NON PAS DES LUNETTES  ! Mais à la place, Samsonite Red Clovel L 171 Sac Messager pour ordinateur portable navy
;ai dit «oh, génial ma chérie, tu vas avoir des lunettes, c’est super, ça !».

Je crois que je mérite le Golden Globe de la meilleure actrice dans un rôle de mère de mauvaise foi.

ça m’a littéralement remué le bide.

Parce que WEDDING Robe courte froncée
;ai détesté porter des lunettes, parce que pour moi des lunettes c’est moche.

Sinequanone robe courte organza fleurs icéo Noir
, non mais sur moi, Levis PLUS 501 Jean droit Noir
;ai toujours trouvé ça moche.

Parce que PETITE Top à épaules nues avec détail à lépaule
;ai eu peur que ma Fleur de Sel vive le fait de porter des lunettes aussi mal que moi.

Parce que pendant des années, j&rsquo ;ai eu l’impression d’être entre parenthèses derrière mes lunettes et que le port des lentilles à l’adolescence a signé ma libération.

Il faut croire que j&rsquo ;ai réussi à ne pas communiquer mon angoisse passagère à Fleur de Sel parce qu’elle était ravie ! Nous sommes allées toutes les deux choisir ses lunettes.

Elle a choisi immédiatement une paire de lunettes rondes violettes, une paire qui aurait pu faire partie de ma collection des années 80.

Une paire qui fait qu’elle ressemble encore plus à la petite Marjolaine.

ça en devient presque incroyable cette ressemblance.

Et je la trouve tellement belle, ma Fleur de Sel avec ses lunettes que cela me réconcilie avec une partie de mon enfance.

Celle que j&rsquo ;ai passée cachée derrière mes lunettes, celle où je me trouvais si moche alors que j&rsquo ;étais si mignonne, je crois.

Fleur de Sel a adopté ses lunettes violettes et a choisi une paire de lunettes roses rectangulaires également en guise de deuxième paire mais ce sont les rondes qu’elle préfère.

Elle les porte sans souci et nous avons même oublié qu’elle n’avait ja mais eu de lunettes avant.

Les maux de tête ont disparu chez elle en même temps que certains bobos d’une petite fille de 36 ans…PS : en photo, une petite Marjo de 5 ans.

On ne se demande plus d’où vient le côté princesse manouche de Fleur de Sel, si ? Look at the sabots !!!PS 2 : j&rsquo ;ai écrit il y a longtemps un scénario de court métrage qui s’appelle «La fille à lunettes» et ça me fait chaud au coeur de réutiliser ce titre ici.